Scalex Revolution
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum de discussion sur le slot-racing.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – Blanc
20.99 € 34.99 €
Voir le deal

 

 Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
stephmartin

stephmartin


Nombre de messages : 7006
Age : 60
Localisation : en localité
Date d'inscription : 13/02/2008

Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Empty
MessageSujet: Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès    Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Icon_minitimeSam 27 Fév 2021 - 1:22

Si l’ampleur du retour de Ferrari en endurance, dans la catégorie qui joue la victoire absolue, se confirme bien dans les semaines et mois à venir,  d’autres que moi en d'autres endroits ne se priveront sans doute pas de faire des retours en arrière pour rappeler le passé prestigieux de la marque italienne dans les courses d’endurance dès l’apparition de ses premières voitures … En voici déjà un rapide résumé …

Représentant en course de la marque Alfa Romeo avant la seconde guerre mondiale, Enzo Ferrari construit ses premières voitures dans les années 40 et, dès la fin du conflit, une fois le temps des restrictions passé et celui du sport auto relancé (toute ressemblance avec des évènements encore en cours est pure coincidence …. Wink ), de premières Ferrari apparaissent en compétition.  Le modèle 166 (166 étant la cylindrée de chacun des 12 cylindres du moteur 2.0 litres équipant la voiture) est le premier modèle connu et  rencontre d’emblée la victoire, opposé assez souvent il est vrai à la fin de ces années 40 à des voitures d’avant guerre démodées.  Le 1e grand succès est obtenu lors de la 1e édition d’après-guerre des 24 heures du Mans en 1949. Dès la première apparition de Ferrari dans la Sarthe, la marque au cheval cabré s’impose.  De son équipage, on se souvient surtout de Luigi Chinetti (3e succès au Mans après ceux obtenus dans les années 30 sur Alfa Romeo)  qui, il est vrai, pilotera durant plus de … 22 heures Shocked laissant un seul relais à son discret équipier anglais, Lord Selsdon…

Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  166MM49_4





La domination de Ferrari sur les épreuves d’endurance se prolonge tout au long des années 50 avec, dès la création du championnat du Monde des marques en 1953 , une succession quasi interrompue de titres  jusque en 1961…  Seul Mercedes en 1955 et Aston Martin en 1959 briseront momentanément cette hégémonie dans un championnat ne comptant alors jamais plus de 6 ou 7 manches annuelles sur des circuits fermés très divers à l’exception notable de trois épreuves véritablement routières :  les Mille Miglia, la Targa Florio  et même certaines années la Panaméricaine…. Shocked   Au Mans toutefois, Ferrari rencontrera plus de difficultés à s’installer en haut de la hiérarchie. Après un premier succès en 1949, Ferrari occupera encore la plus haute marche du podium en 1954  mais sera néanmoins régulièrement dominé par Jaguar qui est alors LA marque dominatrice de l’épreuve mancelle  avec 5 succès obtenus entre 1951 et 1957.

Mais à de 1958,  et à l’exception notable de 1959 qui voit Aston martin s’imposer, Ferrari entame une domination écrasante sur la discipline tant en championnat du monde qu’au Mans …  et ce aussi bien en catégorie Sport qu’en catégorie GT. Ainsi, il n’est pas rare de voir se classer derrière une ou plusieurs Sport Ferrari, une ou plusieurs GT de la même marque…   Malgré quelques barouds lors des débuts de course, l’opposition est régulièrement laminée et, entre autres au Mans, après à peine quelques heures de course, la victoire ne se joue souvent plus qu’entre équipages Ferrari. Parmi ces derniers, un duo belgo – américain, Olivier Gendebien – Phil Hill se met en évidence avec 3 succès au Mans et bien d'autres succès encore dans d'autres épreuves d'endurance. Le Belge obtiendra même un 4e succès manceau en compagnie de son compatriote Paul Frère faisant de lui le recordman du nombre de victoires jusqu’à ce qu’un certain Jacky Ickx ne le dépasse en 1981.

60 ans avant les peu esthétiques "lames" imposées par les normes de sécurité sur le capot arrière des prototypes LMP, celles de la fin des années 50 imposent des surfaces vitrées qui alourdissent terriblement les lignes des derniers prototypes à moteur avant  Wink  (ci-dessous, la Ferrari TR59-60 de Gendebien -Frere vainqueurs au Mans en 1960)


Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  D0523c0caf412b225efea6f9c3c56e31

A partir de 1962, si les 24 heures du Mans restent ouvertes aux Sport, le Championnat international des Marques sera réservé jusqu’en 1965 aux GT.  Qu’à cela ne tienne, Ferrari continue de dominer au Mans avec de premiers succès obtenus sur des prototypes dotés de moteurs centraux arrières ainsi qu’en championnat avec ses 250 GTO (devenues depuis des … œuvres d’art hors de prix ….)

Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  IS5vTnB-rS68rPKuAhXyqJI3ib8_nZV4U5uqJpsWs16bbiNwyeoeBn7af0VxFnWSdqNWBGGZNTtbo_XoBkjJT-1zpWW6Elj4wYpO6btHUPay8uFrc_XH3WNXb0kig8YBX0bciGhIJW62s6OBWqXKy2atBphK-g

En 1964,  une concurrence plus relevée et surtout aux moyens financiers à peu près illimités pour l’époque pointe depuis l’Outre Atlantique. Le géant Ford tente tout d’abord de carrément racheter Ferrari avant de lancer ses propres voitures à l’assaut de l’hégémonie italienne. A cette époque, la popularité du Mans et du championnat international des marques atteindra des sommets , éclipsant encore pour quelques années la F1 auprès du grand public…

Le premier assaut de Ford au Mans en 1964 sera un échec, sans grande surprise il est vrai tant la marque américaine a tout à appendre de cette spécialité encore essentiellement « européenne ». Une Ferrari officielle s’impose donc encore. Personne à l’époque ne peut réaliser qu’il s’agit de la dernière victoire d’un bolide rouge officiel dans la Sarthe …

En 1965,  la force de frappe américaine s’alourdit dans la Sarthe avec des bolides mus par des moteurs de 7.0 litres escortés d’à peine plus sages GT40 5.0 litres.  Cette fois, les Ferrari usine rompent ... mais les Ford, toutes les Ford, également …. Ce qui, au petit matin, laisse la victoire se jouer entre 2 … Ferrari 250 LM privées (dont une « Belge » qui devra hélas céder la victoire à celle du NART). Une fois encore, personne ne peut réaliser à ce moment la qu’on vient d’assister à la dernière victoire d’une Ferrari au Mans …   Quand se termine 1965, Ferrari est en effet, et de loin, la marque la plus couronnée au Mans (9 succès entre 1949 et 1965 dont 6 consécutifs depuis 1960) et en Championnat international des Marques (10 titres entre 1953 et 1964).  Certes, le titre de Ford  dans le dernier championnat international réservé aux GT en 1965 est un coup de semonce mais on annonce des revanches tant au Mans que sur la plupart des grands rendez-vous mondiaux de l’endurance et Ferrari fourbit quelques uns de ses plus beaux et plus performants prototypes ….

Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  GBCxjLtt3DzSvsVZOb5Ep2juY3ZcYnZcv20VMnRCFShS_SDsSM2dCLbI8bxyfAXbEYAErZH2kpo0_75KOiaF76sOfiCrkkCSurNCaZk23AV0B2RdEvpkwdJTmbqFT8oSVwXS-z6wY6G8j9i9eOQ35QDXeabDlg

Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  NOI5ZT_7RDYg1F8qEg_El4uuszc

Pourtant, après le temps des victoires, viendra celui des défaites … A suivre …
Et, bien entendu,  sur un forum dédié au slot & scalex, on n'oubliera pas de proposer quelques 1/32e en rapport avec le thème traité …

Ce n'est certes pas la plus efficace des "classics" de chez Ninco mais vu ce qu'elle réplique, c'est évidemment l'une des plus convoitées …


Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  41Z%2B3Oy3ryL._AC_


Ci-dessous, c'est encore l'époque des surfaces vitrées massives et celle de la dernière Ferrari à moteur avant à s'imposer au Mans … ((Gendebien - Hill  - 330TRI  - Le Mans 1962 - Le Mans Miniatures)


Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Le-mans-miniature-132072m-ferrari-330-tri-n6-1er-le-mans-1962-gendebien-hill-winner-le-mans



La première Ferrari à moteur (central …) arrière (une 250P) à s'imposer au Mans (en 1963) reproduite ci-dessous au 1/32e par MRRC … Une 275P aux lignes identiques à la 250P de 1963 impose encore Ferrari au sommet de la hiérarchie en 1964. Ce sera la dernière victoire d'une Ferrari "usine" au Mans.


Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Ferrari-275P-mrrc-2


… En 1965, 9e et dernière victoire "absolue" d'une Ferrari dans la Sarthe (NB: le compteur de victoires de Porsche est encore à zéro et Audi n'a pas encore déposé la moindre roue sur le tarmac manceau …  Wink ) , celle-ci est une 250 LM privéee (écurie NART) … Fly en propose une version correcte au 1/32e ainsi qu'une de sa malheureuse rivale belge ….


Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Ferrari-250LM-21-Fly


Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Ferrari-250LM-26-Fly-1


Ci-dessus, 2 photos extraites du site https://lemans.slot-racing.fr/  que je vous recommande pour ses présentations de bolides au 1/32e dans de belles reconstitutions de décors "course" …

Louise et LilDany aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Louise

Louise


Nombre de messages : 8950
Age : 66
Localisation : Entre Francorchamps et Zolder
Date d'inscription : 13/02/2008

Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Empty
MessageSujet: Re: Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès    Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Icon_minitimeLun 8 Mar 2021 - 9:18

C'était quand même une fameuse époque Shocked
Revenir en haut Aller en bas
https://slot-idees-c-ici.blogspot.com/
stephmartin

stephmartin


Nombre de messages : 7006
Age : 60
Localisation : en localité
Date d'inscription : 13/02/2008

Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Empty
MessageSujet: Re: Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès    Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Icon_minitimeVen 18 Juin 2021 - 15:48

En rapport complet avec le sujet, Glénat poursuit son exploration en BD des 24 heures du Mans.

Ce volume ci est dédié aux éditions 1961 & 62 & 63, période durant laquelle Ferrari continue à dominer l'épreuve aussi bien au scratch qu'en catégorie GT, assez à la façon de Porsche 10 à 20 ans plus tard ...

Heureusement pour l'intérêt de ces éditions, outre  quelques autos devenues légendaires - et hors de prix - à admirer (les impressionnantes Maserati Tipo 151, les sublimes Ferrari 250 GTO, Aston Martin DB4 GTZ et autres Jaguar type E, ... ), il y a des luttes intestines entre pilotes et même entre équipes au sein des représentants de la marque italienne. Il y eut ainsi ce long duel entre les fougueux frères Rodriguez et la plus sage paire Olivier Gendebien - Phill Hill en 1961.  Le Belge signera la ses 3e et 4e succès au Mans.  D'autres pilotes de notre petit pays se mettront également en évidence durant ces tours d'horloge: Beurlys, Eldé, Mairesse, ....

Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  9782344047101-001-T  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Empty
MessageSujet: Re: Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès    Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ferrari en "Endurance": Episode 1 - le temps des succès
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scalex Revolution :: Général :: Voitures 1/1-
Sauter vers: